Musicalement, nous nous appuyons avant toute chose sur le mouvement ou le geste que propose la musique, geste qui est porté, animé par l'émotion. Le corps - dont la voix fait partie - est donc fortement sollicité pour trouver une expression juste et personnelle.

Libérées du pupitre, nous nous attachons à définir une mise en scène favorisant l’écoute. Nous explorons l’entièreté de l’espace scénique en élaborant un cocktail où poésie, sonorité et mouvement ne font qu’un.

Au son de nos flûtes, piccolos, voix et percussions, nous voyageons dans un répertoire éclectique et inattendu fait d’arrangements, d’improvisations et de réinterprétations.

Jamais comme aujourd’hui, sans doute, la diversité musicale n’a été aussi grande. C’est pour assumer cette diversité, et pour répondre à des publics jusque ici cloisonnés et s’ignorant que nous nous efforçons de présenter des programmes aussi singuliers qu’inhabituels, car il n’y a pas de musique privilégiée, pas plus d’ailleurs que de lieux . La salle de concert, mais aussi la rue, l’école, le café-théâtre, l’église, la salle culturelle sont autant de lieux capables de recevoir la musique. Que la nature de l’écoute soit différente, peut-être. Mais dès qu’il y a écoute, il y a musique.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now